É.T.É

Les trois membres fondateurs de É.T.É ont tous commencé à apprendre leur instrument de musique à un jeune âge, puis ont complété des études en musique par la suite. Élisabeth Giroux (violoncelle) est diplômée du Conservatoire de musique de Montréal. Après ses études, elle est invitée à collaborer en tant qu’artiste invitée sur plus d’une vingtaine d’albums, en plus de jouer dans un orchestre symphonique et de participer à plusieurs tournées internationales, notamment avec la compagnie de danse La La La Human Steps. De leur côté, Thierry Clouette (bouzouki irlandais) et Élisabeth Moquin (violon) ont étudié en même temps au Cégep de Joliette dans le seul programme de musique traditionnelle offert au Québec. Thierry est aussi bachelier en musicologie et s’intéresse également à tout ce qui se passe derrière la console (mixage et enregistrement). De son côté, en plus de ses talents de violoniste, Élisabeth Moquin se passionne pour la gigue québécoise et améliore continuellement son art en sillonnant la province à la rencontre d’autres maîtres de cette discipline.

C’est après des rencontres lors de jam sessions traditionnels à Montréal que les trois partenaires ont décidé de se réunir pour créer ensemble un répertoire. Chacun issus d’horizons différents (classique, jazz, traditionnel), ils remarquent rapidement comment leurs différentes influences leur permettent de reprendre la musique traditionnelle québécoise et de créer un son unique qui reflète leur image, c’est-à-dire moderne et dynamique, mais aussi plein de finesse et de subtilité. Bien que leurs paroles proviennent toutes du répertoire traditionnel, la majorité des pièces instrumentales ainsi que les arrangements de leurs chansons sont des compositions originales qui reflètent la variété des styles qu’ils maîtrisent. L’intégration de numéros de gigue dans leur spectacle rend leurs performances encore plus impressionnantes.

Rapidement, le groupe est devenu reconnu par la communauté artistique puisqu’il a remporté de nombreux prix et reconnaissances. Après la sortie de son premier album en 2017, Le boire des minuits, É.T.É reçoit la distinction de Découverte de l’année au Gala des Prix OPUS du Conseil québécois de la musique en plus de se voir décerner le Prix Lynda-Lemay récompensant l’artiste vedette ayant été remarqué par la délégation internationale du Festival international de la chanson de Granby. Parallèlement à la sortie de son deuxième album, Les quatre roses, en novembre 2019, É.T.É trouve une équipe (agence et gérance) qui leur permet désormais de rayonner à l’étranger. En effet, le calendrier du trio pour la saison 2020-2021 comprend des dizaines de dates au Québec, au Canada et à l’étranger, dont une première présence au Royaume-Uni (Celtic Connections), une tournée en Australie, plusieurs tournées aux États-Unis et deux tournées en France.